Richard Amalvy | Le blogue
Des conseils politiques, stratégiques et opérationnels de haut niveau et un accompagnement de dirigeants sur mesure.
Richard Amalvy, raison d'être, branding, stratégie, communication, accompagnement, coaching, événementiel, prospective, gestion de projet, influence, développement organisationnel, organisation, entreprise, fondation, ONG, association, société civile, ressources humaines, leadership, empowerment, dirigeants.
1815
page-template,page-template-blog-masonry-full-width,page-template-blog-masonry-full-width-php,page,page-id-1815,page-parent,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive
  • All
  • Affaires publiques
  • Branding
  • Communications
  • Études de cas
  • Événementiel
  • Influence
  • Management
  • Stratégie
Dans le contexte concurrentiel mondialisé de l’économie du savoir qui est aussi celui de l’accélération de la diffusion et du partage de l’information, les entreprises rencontrent de nouveaux défis. L’un d’eux concerne l’acquisition et la valorisation des talents.
Ce qui étonne dans de nombreuses organisations, c’est le manque de compétences méthodologiques partagées. Elles peuvent pourtant stimuler des compétences comportementales individuelles et collectives dissimulées ou étouffées par la structure.
Le 9 mars dernier, la mission Notat-Sénard sur « L’entreprise, objet d’intérêt collectif » remettait ses conclusions au gouvernement. Une de leurs propositions consiste à ajouter la notion de « raison d’être » à celle d’« entreprise ». Une notion qui donne du sens et qui nourrit l’image de marque de l’entreprise.