Richard Amalvy | Management
Des conseils politiques, stratégiques et opérationnels de haut niveau et un accompagnement de dirigeants sur mesure.
Richard Amalvy, raison d'être, branding, stratégie, communication, accompagnement, coaching, événementiel, prospective, gestion de projet, influence, développement organisationnel, organisation, entreprise, fondation, ONG, association, société civile, ressources humaines, leadership, empowerment, dirigeants.
8
archive,paged,category,category-management,category-8,paged-2,category-paged-2,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive
Quand on discute entre consultants, on se rend compte que la cause des causes dans la plupart des problèmes que les opérationnels et dirigeants appellent « dysfonctionnements » s'appelle manque de confiance et de coopération dans les organisations. À l’origine de ces problèmes se loge une véritable question de comportement personnel et organisationnel : la connerie. Loin d’être trivial, cet article nous dit que l’on peut se prémunir de la connerie si l’on accepte d’interroger son savoir-être. Un véritable enjeu managérial.
Dans une période où la question de la compétitivité est majeure, combattre l’inaction est un impératif stratégique, car même si les coûts financiers et humains directs sont incalculables, les coûts de résolution des problèmes générés peuvent atteindre des sommets.
Face au risque de l’impopularité, certains hommes politiques confient leurs doutes à des comités Théodule qui masquent leur incapacité à décider. On sait comment des problèmes essentiels et délicats sombrent, sans résolution, dans des consensus improbables, tant la prévention dans l’action provoque l’ankylose.